Variant Omicron : inquiétudes et incertitudes à Disneyland Paris.

22/12/2021 | 2 minutes
template_outside 1-38

Alors que le variant Omicron continue à se répandre de façon très rapide en Europe, plusieurs pays prennent à nouveau des mesures de confinement et de quarantaine pour les touristes et voyageurs etrangers. Un nouveau coup d’arrêt pour le secteur du tourisme, ces mesures privant notamment Disneyland Paris de sa clientèle internationale. La reprise durable espérée n’est plus qu’un lointain souvenir et la direction travaillerait activement à limiter l’impact de cette nouvelle vague épidémique sur l’activité de l’entreprise.

Depuis plusieurs jours, les annulations et reports de séjours s’intensifient et les hôtels affichent désormais des taux de remplissages bien plus faibles que les semaines précédentes, alors même que ces hôtels affichent normalement complets pour la saison de Noël. Ainsi, Disneyland Paris envisagerait de fermer un à deux de ces cinq complexes hôteliers dès le mois de janvier.

Quelques jours seulement après la reprise du show nocturne Disney Illuminations, et un mois seulement après le début de la nouvelle parade de Noël, des discussions avec les autorités mettent à mal la volonté de Disneyland Paris de retrouver son offre de spectacles. En effet, ces deux animations pourraient être stoppées à nouveau dans les jours à venir. Le sort du feu d’artifices du 31 décembre serait également en suspens, les discussions avec la préfecture et les services de l’Etat se poursuivant en coulisses.

Une fermeture du resort envisagée

Alors que l’ensemble des salariés avaient enfin retrouvé leur poste après parfois plus d’un an de chômage partiel, « la question d’une nouvelle fermeture ne peut plus être balayée » nous confie une source proche de la direction. Avant de nuancer : « On ne fermera que si le gouvernement nous y oblige, mais avant, nous avons plusieurs leviers d’action : retour de distanciations physiques, fermeture de capacités hôtelières, le recours aux dispositifs gouvernementaux comme l’APLD et le chômage partiel. C’est une situation que l’on a déjà vécue et des dispositifs que l’on sait mettre en oeuvre rapidement.»

Par ailleurs, plusieurs réhabilitations d’attractions, initialement prévues tout au long de l’année 2022, ont été avancées au tout début de l’année. Cette modification des plannings, bien que n’augurant pas forcément d’une fermeture, permet cependant d’avancer ces travaux lors d’une période qui sera encore plus creuse qu’en temps normaux.

Un espoir pour le 30e anniversaire

Ce nouveau contre-coup frappe Disneyland Paris à l’aube de la célébration de son 30e anniversaire, déjà très largement amputée de nombreuses nouveautés. Dans l’incertitude, plusieurs projets coûteux, notamment le renouvellement de la parade et du spectacle nocturne, avaient déjà été annulés l’an passé. Les équipes espèrent cependant que la nouvelle vague épidémique sera jugulée d’ici le 6 mars et le début des festivités; et qu’une éventuelle fermeture sera de courte durée afin de permettre la célébration du 30e anniversaire de la destination sereinement.

À proposActualitesNous contacterMentions légales
© 2017 - 2022 - Outsidears - Tous droits réservés